Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

vendredi 13 juillet 2012

Photos:Tunisie... Gabes Kebili Chott El Jerid



Entre Kebili et Tozeur une route traverse ce désert de sable et de sel sur 80 km...
Le Chott el-Jérid est la plus vaste plaine saline ou sebkha tunisienne avec une superficie d'environ 5 000 km2.

 
Imaginez une route qui s'enfuit jusqu'à l'horizon...
Imaginez cette route traversant un océan immense dont les eaux se seraient évaporées
 

Imaginez le soleil sur le sable et le sel jouant sur les cristaux 
en les colorant de blanc, d'ocre, ou de rose...
 
La neige serait-elle tombée ici ou bien là-bas
 serait-ce une pluie comme poussière de safran?

 
Imaginez ce désert où toute vie a fuit, une marée basse pour l'éternité...
Imaginez ces étendues sans fin qui s'évaporent dans leurs mirages
Seuls quelques cabanes au bord de la route font oublier l'immense solitude,

 on y trouve amonceler des tonnes de roses des sables arrachées aux grottes des montagnes environnantes..
.Elles iront se perdre dans les valises des touristes...
Imaginez ...vous êtes sur le Chott El Jerid...
 
Mais cet endroit il ne faut pas que l'imaginer mais s'y plonger et peut-être attendre la venue d'un petit prince!

 

"Le désert est beau, ajouta-t-il...

Et c’était vrai. J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence...

- Ce qui embellit le désert, dit le petit prince, c’est qu’il cache un puits quelque part...

Je fus surpris de comprendre soudain ce mystérieux rayonnement du sable. "

On aime aussi se rappeler cette citation de Théodore Monod :


 

" On éprouve du respect pour ces paysages intacts
qui ne nous ont rien demandé,
qui peuvent se passer de notre présence
et qui sont simplement majestueux..."


Paysages à parcourir si on aime le silence et le mystère des grands espaces...
Un régal pour les photographes qui pourront jouer avec le scintillement des couleurs suivant la course du soleil dans le ciel!...


 


À l'exception de quelques pistes aménagées, tout déplacement à l'intérieur du chott est imprudent surtout après les pluies (quand l'argile s'est transformée en vase).



De sable et de sel

 
Djerba l’oasis flottante

Djerba l’île aux sables d’or

Les oasis de montagne
http://marie-aupaysdesimagesetdesmots.blogspot.fr/2012/07/photos-les-oasis-de-montagne.html





8 commentaires:

  1. Merci Marie de nous faire partager la beauté aride du désert
    Quel extraordinaire paysage, presque lunaire
    (Au début, le toit de la mosquée ressemble à une pagode :)
    Bisou et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ces instants d'éternité. Amitiés. Joëlle

    RépondreSupprimer
  3. Merci Marie pour tes splendides photos

    j'adore le désert, c'est magique, et j'ai éprouvée les mêmes sensations que toi.
    je reviens lundi mais mode ralenti

    bisous et bonne soirée

    Line

    RépondreSupprimer
  4. Ondine, Joëlle et Line merci de votre passage!

    RépondreSupprimer
  5. Ces couleurs me font rêver... Merci Marie

    RépondreSupprimer
  6. C'est un lieu qui ne laisse pas indifférent et dont on se souvient toujours...
    J'ai aimé le revoir grâce à ton partage.

    Merci Marie,
    eMmA

    RépondreSupprimer
  7. J'y suis allée plusieurs fois et c'est toujours la même magie...

    RépondreSupprimer

Un immense MERCI pour tous les messages laissés...
Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours...
)

Obligée de mettre une vérification de mots...trop de spams...

Balises pour rédiger un commentaire