Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

mardi 11 mars 2014

Poème:...Faut-il vivre...Faut-il mourir?



Une question sans réponses...
Une question qui tourbillonne 
tout au fond de nos pensées
quand la vie s'enfuit sur des chemins sans repères
sur des chemins où la mémoire est un trou noir
sur des chemins où les yeux ne voient plus
les mains n'écrivent plus
les jambes ne marchent plus
où le temps s'enlise dans une solitude absolue
tout là-bas ou tout près...


15 commentaires:

  1. quand l'homme devient comme un légume mieux vaut qu'il s'éteigne plutôt que de se voir dépérir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je crois que VIVRE ce n'est pas être plus RIEN...

      Supprimer
  2. ton poème me ramène quelques années en arrière car c'était mon questionnement devant ma maman atteinte de cette vilaine maladie d’Alzheimer
    tes mots m'ont beaucoup ému Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je rejoins tous ceux qui vivent ses moments entre la vie et la mort ou peut-être entre la mort et la vie....

      Supprimer
  3. Bonsoir Marie,
    La dernière strophe me parle... je viens de passer quelques jours avec ma mère qui a 88 ans avec des souffrances physiques et des oublis de plus en plus nombreux et le caractère qui va avec évidemment.

    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est très difficile de vivre ces moments là...

      Maman est en fauteuil maladie de Parkinson qui s’aggrave de jour en jour
      Papa maladie d’Alzheimer
      Je suis perdue...devant de telles souffrances qui pour moi ne sont plus du tout la VIE!

      Supprimer
  4. Mon papa est parti juste à l'aube de cette maladie qui brise peu à peu le lien qui unit à la vie .. c'est très dur pour l'environnement familial.. ton poème est très beau

    RépondreSupprimer
  5. Merci Sedna

    "Là où nous sommes
    dans l'instant éternel
    il n'y a pas de mots, puisque tout est là.
    Là où nous ne sommes pas dans la suite des heures
    il n'y a plus rien que des mots,
    enroulés sur eux-mêmes,
    comme ces duvets d'oiseaux oubliés par le vent
    dans l'ornière des chemins."

    La présence pure
    Christian Bobin

    RépondreSupprimer
  6. Même âgée, affaiblie, handicapée, malade , l' être humain conserve sa dignité. Ce qui est indigne, c'est la solitude absolue, le manque de douceur de gentillesse, de présence aimante à ses côtés...

    RépondreSupprimer
  7. tu poses une question bien difficile et qui soulève tant de passions et de querelles délétères. Chaque fin de vie est différente et les prouesses de la médecine actuelle maintiennent en vie des personnes qui ne peuvent en rien profiter de ce supplément. J'apprécie que des personnes se retrouvent pour ne pas opposer les différentes manières d'accompagner les fins de vie. J'aimerais tant que l'on accède à une réflexion et une pratique qui dépasse les positions et les clivages idéologiques.

    RépondreSupprimer
  8. Lyne-Anke, Jeanne Fadosi
    merci pour vos messages

    La vie est une petite chose si fragile qui s'éteint comme les plus belles de nos bougies...
    Peut-être faut-il croire en cette petite lumière vacillante
    ces petites étincelles d'amour...jusqu'au bout de ce qui est la dignité humaine...

    Le principal c'est de VIVRE au jour le jour de ce qui est VIVANT
    http://marie-aupaysdesimagesetdesmots.blogspot.fr/2014/03/citation-decrivainsce-qui.html

    RépondreSupprimer
  9. De tout coeur avec toi Marie...
    Je vis à peu près la même situation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jackie, je crois que beaucoup d'entre nous connaissent ces situations douloureuses...
      As-tu lu la présence pure de Christian Bobin?
      clique sur le lien ci-dessous

      LA PRESENCE PURE



      "La vie éternelle
      je ne sais pas à quoi elle ressemble...
      Ce que je sais, c'est que je suis
      appelé à vivre dès maintenant
      quelque chose de l'éternité, c'est à dire quelque chose
      de ce qui ne peut pas mourir
      Et seul l'amour est éternel"

      Philippe Maillard

      Supprimer
  10. Oui Marie j'ai tous les livres de Bobin , c'est mon auteur préféré.

    RépondreSupprimer
  11. la vie ne vaut rien, mais rien de vaut la vie, n'est ce pas ?

    RépondreSupprimer

Un immense MERCI pour tous les messages laissés...
Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours...
)

Obligée de mettre une vérification de mots...trop de spams...

Balises pour rédiger un commentaire