Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

jeudi 4 juin 2020

samedi 30 mai 2020

gogyoka: Evasion


Lac d'Eguzon

jeudi 28 mai 2020

Tanka...Un pont de silence...

Circuit Monet des deux Creuses

mardi 26 mai 2020

samedi 9 mai 2020

mercredi 6 mai 2020

Poème: Il est venu le temps...

Des mots confinés sur des photos en liberté..


mardi 21 avril 2020

Photos Mexique Guatemala Chichicastenengo Guatemaly City 1er et 2 décembre 2019

Mexique Guatemala 2019
Dimanche 1er décembre
Chichicastenango
Un clic ci-dessous pour voir toutes les images de cette journée
et un clic sur les autres photos pour les agrandir
https://photos.app.goo.gl/GqwR4qS9onyp9jiD8

Nous quittons le lac Atitlan…

Dans la lumière du matin, entouré de ses volcans, il offre aux regards

son silence et sa beauté enveloppé de brume…

Et le Fuego lance ses fumées pour un dernier au revoir…




Chichicastenango située dans les montagnes à 1 965 m d’altitude, et à  150 km au nord-ouest de la capitale du pays: Guatemala City, est une ville du département du Quiché. 
Elle est célèbre pour sa culture traditionnelle amérindienne Maya.
L’église de Santo Tomas

Son escalier de 18 marches symbolise les mois du calendrier maya...
Sur les marches couvertes de fleurs se presse
 la population  des villages alentours...
Noyées sous les volutes d’encens de résine de copal, les marches ont
 presque la même fonction 
que les grands escaliers menant au sommet des pyramides mayas.
Au pied des escaliers, un petit autel où des chamans brûlent l’encens
 et récitent des prières pour les ancêtres...
Ils agitent des encensoirs faits de boîtes de conserves trouées...
Le parvis est envahi par cette fumée d'encens tandis que les Maxeños – les habitants de Chichicastenango – se pressent pour la messe.
Les femmes achètent des fleurs  et des bougies pour les déposer dans l’église après la messe 
Celle-ci se poursuit avec des rites ancestraux selon les traditions mayas…

Nous avons assisté à la fin de la messe, beaucoup de joie, des applaudissements et pour finir une chant  sur l’air de « Guantanaméra... »
Puis les allées de l’église ont été prises d’assaut par les femmes portant des fleurs et des bougies qu’elles allumaient sur des tables de pierre…(Pas de photos pour respecter les traditions et les croyances)


Pour terminer les cérémonies, la cofradía, la fraternité indigène qui élit chaque année ses propres prêtres et ses juges en matière d'affaires indigènes,
 organise une procession : les élus descendent avec des ostensoirs
 les dix-huit marches du parvis de l'église
 et se mêlent à la foule des passants au milieu du marché.
Le marché
Chichicastenango a longtemps été l'un des centres de commerce
 les plus importants de toute la région maya.
 Les vendeurs ne sont pas seulement de l'ethnie Quiché, 
originaires de la région, mais aussi de tout le Guatemala.
 Ils représentent beaucoup des groupes linguistiques et ethniques du pays.

Les marchands vendent de la poterie, de l'ébénisterie, des condiments, des plantes utiles pour la médecine, des bougies, du pom et du copal (des encens traditionnels), de l'hydroxyde de calcium (utilisé dans la cuisson des tortillas), des meules, des animaux (cochons, poules...), des machettes et d'autres outils.
 
Le marché attirent aussi tous les villageois de la région qui viennent y faire leurs provisions surtout le dimanche ...
Il paraît qu’ils attirent aussi de nombreux touristes ...
Nous n’en avons pas vu beaucoup en ce premier jour de décembre…
Le centre du marché abrite des comedores, des petits stands qui vendent des plats typiques de la région. ...Et aussi les légumes et fruits produits par les paysans…

Toutefois, les produits les plus célèbres du marché de Chichicastenango sont les blouses brodées, appelées huipils, portées par les femmes.
L’ambiance du marché est extraordinaire:
 un tourbillon de couleurs et de senteurs…

Une dame m’a montré ses broderies et comment elle créait ses dessins et les reproduisaient sur sa toile…(même méthode que chez nous avec calques et papier carbone…)...Un échange et juste les photos de deux de ses broderies...

Les crèches étaient aussi de sortie,
les guatémaltèques commencent à préparer Noël….
Beaucoup de masques en bois et des créations 
aux symboles  de la civilisation maya



Les masques sont utilisés par les danseurs traditionnels.
Une petite démonstration dans le hangar de la boutique:
Danse « el torillo » avec masques et costumes
 ( répétition pour la prochaine fête patronal dans les rues de la ville…)
 le papa et ses deux enfants...


Le cimetière

Les tombes sont colorées , chaque couleur ayant une signification précise pour les Mayas. Rouge, jaune, vert, rose, bleu... toutes les couleurs ont leur raison d'être : le blanc est symbole de la pureté et cette couleur est le plus souvent réservée aux pères tandis que les mères sont enterrées dans une tombe de couleur bleu turquoise

 
Coïncidence avec les goûts occidentaux ou pur hasard, le rose est la couleur des filles tandis que le bleu céleste est réservé aux garçons. 
Le jaune quant à lui est la couleur réservée aux grands-parents
, symbolisant la protection du soleil sur l'humanité.
Le Jour des Morts est un des événements les plus attendus 
et on nettoie quelques jours avant le cimetière, on ravive les couleurs des tombes et des croix.
 Ce jour-là, les familles  viennent partager un moment
 avec les défunts et même pique-niquer…

Au centre, un sanctuaire Maya a été aménagé pour y faire des offrandes d'encens et d'alcool, d’œufs et de bougies colorées
 et parfois le sacrifice d'une poule.
Ces lieux sont destinés aux sacrifices et aux offrandes que réalisent encore les Mayas pour obtenir les faveurs ou remercier les dieux
 et prier pour et avec les ancêtres.

Repas chez l’habitant

 
 
Tamala, pâte de maïs enveloppé avec la feuille de maïs, avocat et sa soupe carottes, choux,
haricots blancs et viande de volaille
 
 
Rellinitos de platano: Bananes plantains fourrées de haricots noirs et  frits à la poêle

C’était notre dernière journée au Guatemala
Le 2 décembre « visite éclair » de la ville de Guatemala City
 et du musée  Popol Vuh  et envol pour la France




Derniers souvenirs d’un voyage inoubliable
 



C'est la fin du voyage!
Rêvons à d'autres escapades pour 2021! 
Photos Mexique Guatemala

Poèmes