Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

mardi 24 novembre 2020

Poème: Douleurs dans la nuit

 


Un poème écrit à l'hôpital en 2009

Je le publie aujourd'hui pour dire la souffrance et les douleurs qui envahissent les nuits de solitude dans les chambres des hôpitaux

On veut l'oublier mais elle existe, je suis tombée par hasard sur ce poème .... qui est hélas toujours d'actualité..

24 commentaires:

  1. Les nuits à l''hôpital sont longues, chacun y est confronté à la fois à la douleur, à l'angoisse et à la solitude . Même si l'hôpital est rempli, la maladie nous enferme dans son monde où on reste seul face à elle .. Un poème criant de vérités
    Douce journée Marie
    Bisous
    timilo

    RépondreSupprimer
  2. Trop triste même si réaliste, j'ai du mal à le lire jusqu'au bout aujourd'hui, désolée

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Marie
    Un texte fort pour exprimer les solitudes de la nuit lorsqu'on est à l'hôpital
    Merci pour ce partage
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. Poignant poème ..qui ramène des souvenirs si tristes

    beaucoup de souffrance en ce moment ....Beaucoup trop de souffrances sur cette terre hélas!

    RépondreSupprimer
  5. Difficile de commenter ce si douloureux poème qui réveille en moi beaucoup de souvenirs.

    RépondreSupprimer
  6. Que de souffrances et de tristesse dans ce poème bouleversant qui m’a beaucoup touchée.
    Merci Marie, de ce témoignage si vrai, mais encore d’actualité dans les hôpitaux

    RépondreSupprimer
  7. Un bien triste poème Marie, il est d'actualité certes, mais il s'ouvre sur une fin heureuse, une guérison à ce que je peux comprendre.

    Tes mots résonnent ces bruits, sons et angoisses que l'on ressent quand on se retrouve ainsi sur un lit blanc.

    Un beau poème... qui fait tout de même tressaillir !

    RépondreSupprimer
  8. Marie comment réussis-tu à mettre cette douleur en poésie magnifique et émouvante

    RépondreSupprimer
  9. Des mots puissants pour exprimer cette solitude. Comme tu l'écris, espérons que le jour qui pointe son nez dans la grisaille, apportera un peu d'espérance.

    RépondreSupprimer
  10. Forte émotion pour une si douloureuse réalité !

    RépondreSupprimer
  11. J'ai connu ça !! Les nuits à souffrir et les matins où la vie reprend !!

    RépondreSupprimer
  12. Ton poème est beau mais très triste. Certes, la solitude existe dans les chambres d'hôpitaux surtout la nuit. J'ai lu ton poème avec beaucoup d'émotion.

    RépondreSupprimer
  13. C'est malheureusement vrai. Il y a tant de drames qui se jouent dans les hôpitaux. J'espère que tous les malades qui y souffrent actuellement ont quand même un ange gardien qui veillent sur eux. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
  14. La solitude dans les hôpitaux mais aussi dans les EHPAD , solitude des malades, des personnes âgées, des jeunes enfants......ily a beaucoup à écrire; tu le fais avec des mots justes et sincères.

    RépondreSupprimer
  15. Un texte qui me touche en plein cœur.
    Qui réveille ma peur rencontrée lors de l'hospitalisation de mon frère.
    Pronostique vital engagé pendant 15 jours.
    Une équipe médicale en or, dévouée et prévenante.
    Il s'en est sorti grâce à eux.
    Émotion.

    RépondreSupprimer
  16. Bonsoir Marie,
    Tu mets avec tant de brio tes vers au service de ta peine qu'il est impossible de ne pas la ressentir. Je suis envahie à la lecture de ce poème d'une douleur qui me monte au coeur comme si tu m'étais proche, un membre de ma famille et que mon unique envie serait de trouver des mots pour te consoler.
    Amitiés sincères

    RépondreSupprimer
  17. Un texte très fort qui laisse conscient de la douleur des malades, pas seulement physique mais psychique. C'est à coup sûr le dernier endroit où l'on a envie de se trouver. Et pourtant tant et tant de gens y passent. Ton texte va me laisser un peu de tristesse au coeur pour toute la journée Marie

    RépondreSupprimer
  18. J'ai eu peur que tu sois hospitalisée...
    Ton poème dit bien cette douleur. Merci pour le partage.
    Il m'a beaucoup émue.
    Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
  19. Que de douleurs dans tes mots remplis d'émotion.
    Je t'embrasse sincèrement.

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour chère Marie,

    Quelle magnifique poésie poignante qui me font penser à mon père lors des derniers mois de sa vie !

    RépondreSupprimer
  21. J'ai veillé mon père puis ma mère et ces longues nuits suspendues à leur souffle qui s'éloignait peu à peu de la vie , me semblaient coupées du monde .
    Et pourtant , j'ai rencontré des personnes exceptionnelles au dévouement et à l'empathie tellement réconfortants.
    Je sais ...
    Je revis ces instants comme si c'était hier. On ne peut oublier leur regard , la peur que j'ai pu lire en eux .
    Douce soirée Marie .

    RépondreSupprimer
  22. Ton poème me bouleverse, Marie, par son réalisme
    (qui n’enlève rien à sa beauté)! Oui, c’est ça, tout
    à fait ça l’atmosphère et le ressenti d’une nuit à
    l’hôpital où souffrances et angoisses sont comme
    démultipliée!
    Merci pour ce partage! Amitié, bisous.
    😘🌺😘 Bettina

    RépondreSupprimer
  23. Ton poème réveille toute l'angoisse face à la solitude dans la douleur pour toutes les personnes à l'hôpital, en Epahd et parfois à la maison.Il est très difficile d'apporter un véritable soutien,notre présence ne suffit pas toujours et les mots et les gestes restent bien dérisoires.

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour Marie un magnifique poème qui est fort bouleversant merci douce journée bisous

    RépondreSupprimer

Un immense MERCI pour tous les messages laissés...
Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours...
)

Si une fenêtre indésirable s'ouvre fermez-là en cliquant sur la x en haut à droite...ce n'est pas un virus mais blogger qui la met et je ne peux rien faire

Balises pour rédiger un commentaire