Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

dimanche 11 mars 2018

Poème:...Nostalgie en broderie...



En écho à Jamadrou
un clic ci-dessous



La robe de baptême de mon papa confectionnée et brodée par ma mémé!




38 commentaires:

  1. Coucou Marie. Un bel hommage à ta mémé. Elle cousait le bonheur avec ses doigts. Un travail magnifique. Qui reste. Mais ta poésie restera aussi, gravée ici et là. Bises alpines et belle semaine.

    RépondreSupprimer
  2. Quelle délicieuse et émouvante nostalgie. Amitiés.

    RépondreSupprimer
  3. la broderie est un art à mon avis

    RépondreSupprimer
  4. e comprends que tu sois très fière de ta mémé, véritable artiste en broderie,
    dont elle détenait tous les secrets. Un merveilleux poème que tu lui dédies avec
    toute ta tendresse. Merci Marie de cet émouvant partage.

    RépondreSupprimer
  5. Oui Marie j'ai lu chez Jamadrou ce poème dédié à ta Meme. Un bien belle hommage émouvant

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir chère Marie,

    Un magnifique hommage plein de tendresse à ta mémé et son talent pour la broderie !

    RépondreSupprimer

  7. Chère Marie, ta Mémé mérite bien cette très belle broderie de tes mots que tu lui dédies !

    C'est un vrai trésor qu'elle t'a laissé ! Je suis émerveillée par ce qu'elle a confectionné et brodé ; c'est un véritable travail d'artiste dont elle t'a transmis les secrets.

    Malheureusement, aujourd'hui rares sont ceux qui ont pu garder tous ces ouvrages dans leurs armoires. Même les draps de lins ajourés et/ou brodés ne trouvent plus preneurs et pourtant ils sont de meilleure qualité que les "cotons" d'aujourd'hui !

    Merci Marie. Ta Mémé et toi vous êtes deux artistes !

    RépondreSupprimer
  8. J'adorais toutes ces pièces de broderies, les draps du dessus avec les motifs ajourés, les serviettes et autres torchons tout était art, que des belles pièces qui sentaient bon le propre rangés dans les armoires
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer
  9. Quel bel hommage rendu à ta Mémé, ce devait être un bonheur d'être à ses côtés.
    Je suis ravie de retrouver tes mots après mes vacances, merci.
    Très belle journée,
    danièle

    RépondreSupprimer
  10. Certaines broderies sont des œuvres d'art , ma mère excelle dans cet art, des aiguilles et du crochets..
    Très joli poème , j'adore
    Douce journée MARIE
    Bisous
    timilo

    RépondreSupprimer
  11. Notre génération a connu beaucoup de mamies ou mémés qui brodaient , c'était le cas de ma grand mère maternelle et j'ai appris quand j'étais en âge mais je n'ai pas cette patience. Elles avaient des doigts de fées et dans nos souvenirs elles restent présentes même si elles sont parties depuis bien longtemps au paradis des brodeuses. Joli texte Marie et bel hommage

    RépondreSupprimer
  12. ton poème est une véritable oeuvre d'art


    hommage à ta Mémé!!!


    bravo

    bonne semaine


    amitiés


    MM

    RépondreSupprimer
  13. Ton poème écrit à l'encre couleur du temps sur tes magnifiques photos en blanc et aux délicates couleurs surannées du passé oui avec tout cela tu nous offres un billet tout en tendresse et délicatesse, merci.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Marie
    Très bel hommage .. La mienne aussi brodait et m'a même appris ces points d'antan ..
    Merci à toi pour ton oeuvre d'art...Bisous

    RépondreSupprimer
  15. Oh Marie, quel bel hommage à ta petite Mémé d'amour, c'est tellement beau et quelle merveille la petite robe de baptême de ton papa! Merci pour ce merveilleux partage! Bise, bon lundi tout en douceur!

    RépondreSupprimer
  16. De vrais trésors dans nos armoires que j'aime faire "revivre " même s'ils sont si délicats et si précieux ! Ta mémé aussi t'a offert de bien belles broderies; tant de patience, de créativité et d'amour sculptés sur ces linges de rêve !
    Un très beau poème Marie qui lui rend hommage ainsi qu'à toutes ces mains artistes .

    RépondreSupprimer
  17. Ma mère brodait et je l'ai perdue très jeune. Je n'ai pas cette patience là mais j'ai aussi de la nostalgie en contemplant ses travaux gardés précieusement dans une armoire.. oui, nous cousons les mots, une manière de rendre hommage à ceux qui nous ont précédés.

    RépondreSupprimer
  18. bel hommage que tu rends à ta grand-mère pour ses magnifiques créations. La mienne faisait du crochet.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  19. merci d'avoir pensé à moi pensé à moi à travers cette belle citation, je suis très touchée

    RépondreSupprimer
  20. Que d'heures passées sur l'ouvrage...
    Je relis..
    Douce journée MARIE
    Bisous
    timilo

    RépondreSupprimer
  21. Certaines Dames des temps jadis brodaient avec
    Fils et aiguilles, un dés à coudre parfois au bec,
    A la lueur d'une bougie, d'une veilleuse
    Que l'on mouchait, économie consciencieuse...

    Occupations de Damoiselles chez les Chartreuses
    Ou travailleuses à la veillée pour quelques sous
    Les yeux s'usaient à chaque point pour la brodeuse
    Afin d'orner gants et mantilles ou beaux dessous.

    On saupoudrait de feuilles de thym ces beaux atours
    Pour les ranger pliés en quatre dans les armoires
    Et tout cela faisait trousseau pour le grand jour !
    C'était un temps où la patience était devoir.

    Votre poème, Bien Chère Marie, à sa façon
    Sait rendre hommage à votre aïeule sans trahison
    Vous n'avez ni l'aiguille ni le fil, que des mots
    Qui lui répondent ainsi qu'à nous en bel écho.

    RépondreSupprimer
  22. Ce sont de magnifiques souvenirs. Tu as rédigé là un merveilleux poème en hommage à ta mémé...
    Merci de l'avoir partagé.
    Bisous et douce journée Marie.

    RépondreSupprimer
  23. Un bel héritage en dentelle !!

    RépondreSupprimer
  24. Que du beau ! Il fallait une vue de lynx pour faire ces fins travaux d'aiguille qui se brodaient à la lumière du jour, assise près de la fenêtre. Ta grandmère t'a laissé un bien beau "trousseau" et les mots que tu lui dédies sont aussi délicats et touchants que ses fines dentelles.

    RépondreSupprimer
  25. Que d'amour, que de tendresse dans ces précieux témoignages du passé !
    Merci de ton émouvant poème.
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  26. Que d'amour, que de tendresse dans ces précieux témoignages du passé !
    Merci de ton émouvant poème.
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  27. Quel immense talent!!! J'admire les personnes qui font de telles œuvres. Ma chère Marie, je suis passée de temps en temps mais n'ai pu mettre des mots, mon cœur était si lourd de peines. Merci pour ton poème, tes mots, ta présence. A bientôt. Je t'embrasse bien affectueusement ♥

    RépondreSupprimer
  28. Nos Mémés adorées ont laissé en nous les odeurs de bonnes confiture et les broderies intemporelles.
    Je sens encore cette odeur des meubles qui avaient une âme, un charme rassurant, hors du temps.
    Cette époque où nos Mémés prenaient le temps de vivre et de faire les choses. Le temps d'aimer.
    Quelle absence!
    Ton hommage est touchant de justesse.

    RépondreSupprimer
  29. C'est tout un art la broderie , comme beaucoup de choses il se perd par faute de transmission
    Joliment écrit
    Douce journée Marie
    Bisous
    timilo

    RépondreSupprimer
  30. Un merveilleux hommage très touchant
    Belle journée Marie

    RépondreSupprimer
  31. Ta mémé me fait penser à la mienne, elle brodait aussi et crochetait à merveille.
    Nous sommes tellement nombreux dans la famille que je n'ai en souvenir d'elle qu'un petit napperon posé sur ma table de nuit.

    Quant à tes mots Marie, ils vivront bien après toi, car tous ceux qui t'aiment aujourd'hui les garderont bien précieusement. Ils sont un trésor brodé sur la toile.

    RépondreSupprimer
  32. Elles savaient en faire de belles choses nos mémés ...
    Une broderie de mot pour celle qui fait de belles oeuvres d'art. Je comprends que tu les gardes précieusement.

    RépondreSupprimer
  33. C'est un trésor, cette robe de baptême. Et c'est très émouvant.

    RépondreSupprimer
  34. Bonjour Marie,

    Je souris en lisant ton joli poème. Il pouurait parler également de ma mamie. Elle aussi avait des doigts de fée: que beaux services de table, de draps, de vêtements merveilleusement brodés. Et puis, le tricot, et puis la couture et sa succulente cuisine.
    Mais restent ses broderies sur ma table de fête...
    Mamie, mémé, mamée ou grand-maman... Non, on ne les oublie pas.
    Merci pour ce partage de tendresse
    :)

    RépondreSupprimer
  35. Elles étaient si généreuses, si habiles de leurs mains, si courageuses aussi, merci pour ce bel hommage qui me fait penser à ma Mamée, à ma Maman, ces femmes qui ont tant oeuvré pour leur famille, je suis touchée par ton poème Marie, merci

    RépondreSupprimer
  36. Tant de finesse et d'application ! A cette époque l'amour du travail bien fait avait raison d'être. Aujourd'hui tout va si vite et rien ne résiste plus au temps. Heureusement, ta mémoire et ses oeuvres font vivre ta mémé éternellement. Douce soirée. Amitiés. Joëlle

    RépondreSupprimer
  37. J'ai lu et relu avec beaucoup d'émotion, ce bel hommage à ta grand-mère
    en ce poème délicieux que tu as brodé avec amour de tes mots et de tes images,
    chère Marie!
    Le poème de Roseau, également très réussi, te fait un fidèle écho!

    Merci pour ce partage tout en délicatesse et en nostalgie!

    RépondreSupprimer
  38. La robe de baptême, je me souviens... vieux souvenir qui m'émeut tant !
    Bisous Marie

    RépondreSupprimer

Un immense MERCI pour tous les messages laissés...
Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours...
)

Obligée de mettre une vérification de mots...trop de spams...

Balises pour rédiger un commentaire