Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

samedi 7 avril 2018

Brindilles poétiques:...Envol...


24 commentaires:

  1. Une liberté conditionnelle Marie... mais oui tant que l'on peut vibrer dans le ciel

    RépondreSupprimer
  2. En communion avec Tout-ce-qui-Est. Amour et liberté.
    Douce fin de semaine

    RépondreSupprimer
  3. Magique!!!! Que rêver de plus beau que d'être ainsi soulever par les ailes d'un oiseau, surtout avec au-dessous de soi, l'ivresse d'un vague? Gros bisous, Marie, et à bientôt de te lire

    RépondreSupprimer
  4. Voler au-dessus des turpitudes et apporter un brin d'amitié et d'amour à tous ceux à qui l'on tient. Bises alpines et merci pour ces mots et la magnifique photo.

    RépondreSupprimer
  5. Très belle recommandation pour, comme cette mouette, profiter du temps présent, des saisons qui nous restent.

    Si nous le pouvons, faisons-le !

    RépondreSupprimer
  6. Oui, à l’instar de cette mouette libre comme l’air qu’elle fend dans son vol,
    profitons le plus possible de nos dernières saisons dans la lumière de l’amour.
    Merci Marie de ce plaisant petit poème qui m’interpelle beaucoup

    RépondreSupprimer
  7. Ça doit être effectivement très grisant de voler au ras des vagues en jouant avec le vent et les embruns, à observer les oiseaux de mer on se rend compte qu'eux y prennent énormément de plaisir
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer
  8. J'aimerais bien que mes dernières saisons soient aussi belles
    Joliment écrit
    Bon et doux dimanche Marie
    Bisous
    timilo

    RépondreSupprimer
  9. J'aimerais parfois être un oiseau pour jouir de cette possibilité magnifique de voir le monde d'en haut. Car d'en bas, il n'est pas toujours très chouette. Joli poème Marie et belle photo. Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  10. On en rêverait de cette envolée au dessus de cette mer ..une liberté ephemère malgre tout ..
    Bises Marie

    RépondreSupprimer
  11. Vivons les vibrations du ciel et de la terre avec conscience et esprit libre tant que notre corps vieillissant nous le permet.

    (un voyage lointain en préparation Marie?)

    RépondreSupprimer
  12. Magnifique envol, mais j'ose imaginer que les saisons à venir seront encore nombreuses... prends le temps de prendre à chaque jour qui passe le bien qui ne passera pas.
    Je t'embrasse. Passe une douce journée.

    RépondreSupprimer
  13. Je m'envole avec toi vers d'autres saisons ensoleillées, j'espère. Les embruns me parviennent et je respire l'iode et la liberté

    RépondreSupprimer
  14. Tellement beau chère Marie, superbe! Bise, bon dimanche tout en douceur!

    RépondreSupprimer
  15. Simple et beau, comme j'aime. Merci.

    RépondreSupprimer
  16. Plus je vieillis et plus ma vie devient légère......Mentalement ....Parce que physiquement le poids des ans de fait sentir !!

    RépondreSupprimer

  17. L'âme de goéland que je suis a su reconnaître^tre ce besoin de liberté de sentir l'espace s'ouvrir comme un univers à part...mais de nombreuses saisons passeront encore sous ses ailes car il est immortel puisque libre....la vie nous emprisonne l'autre vie nous libère...

    *¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*
    Jon


    RépondreSupprimer
  18. la présentation subtile
    la vidéo délicieuse
    et la poésie raffinée
    .....MERVEILLEUX!!!!
    amitiiés
    MM

    RépondreSupprimer
  19. S'envoler libre, heureux, sur les ailes de ta poésie et rêver

    RépondreSupprimer
  20. comme j'aimerais me fondre à cet envol ! Beau poème qui dit l'essentiel de ce temps qui reste.
    Marie - toujours des mots qui s'élèvent en poésie pure.

    RépondreSupprimer
  21. Le vol d'un goéland, quelques mots sur le papier et le rêve est né;

    Je t'admire Marie, l'art d'allier les mots à l'image, l'art de créer pour une pensée profonde.

    RépondreSupprimer
  22. Libre , au grès des vents
    S'envole au dessus de l'océan
    Au grès de ses envies
    Pour elle, c'est sa vie.
    Vive la liberté

    RépondreSupprimer
  23. voler et regagner la liberté
    d'elle se sentir habité
    Et savoir s'y réfugier
    Savoir s'y habituer

    RépondreSupprimer
  24. Magnifique cette belle poésie iodée

    RépondreSupprimer

Un immense MERCI pour tous les messages laissés...
Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours...
)

Obligée de mettre une vérification de mots...trop de spams...

Balises pour rédiger un commentaire