Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

mercredi 27 février 2013

Poème: Il nous faut simplement...





Copyrightdepot.com 00048672-2
  Photos personnelles





Quand les chemins s’étirent 
  Vers des îles perdues, 
  Que la vie se déchire  
 Sur des falaises nues,



17 commentaires:

  1. Réponses
    1. Merci beaucoup Josette de ton passage...

      Supprimer
  2. Marie, quel beau poème, quelles belles images.
    J'aime particulièrement :" déchirer le passé en morceaux d'avenir "
    Ton texte est très positif et plein d'espérance.
    Merci et bravo.
    Renaud.
    P.S:je trouve que ton blog est très lent.Te l'as t'on déjà signalé ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message!
      Moi, ma connection est super lente mais ça rentre assez vite quand même..
      Peut-être que mes mises en pages pèsent trop lourds, je pourrais les redimensionner mais la qualité en sera affectée!...
      A étudier...
      Merci de me l'avoir signalé!

      Supprimer
  3. Bravo, texte et sculpture à couper le souffle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ses sculptures sont superbes et il réussit à mettre des tonnes d'émotion, de douceur et de poésie dans un matériau dur et froid...

      Sa prochaine réalisation:
      http://alaindonnadieu.skyrock.com/photo.html?id_article=3124060139&id_article_media=37719535

      Supprimer
  4. Il faudrait faire tout cela mais souvent on ne peut pas.......
    Quel beau poème! J'aime beaucoup

    Douce journée Marie

    BISOUS

    timilo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. On ne peut pas toujours c'est vrai!
      C'est difficile...c'est parfois impossible...

      mais je crois qu'il faut essayer surtout quand nos chemins se perdent...

      "Si toute vie va inévitablement vers sa fin, nous devons durant la nôtre, la colorier avec nos couleurs d’amour et d’espoir."

      Marc Chagall

      Supprimer
  5. L'art de transcender une peine pour qu'elle devienne source de vie. Tu sais si bien dire Marie ! Belle journée à toi.Amitiés. Joëlle

    RépondreSupprimer
  6. "Quand l'heure n'est pas au souvenir, il suffit de tourner les yeux vers l'extérieur. Dans la plus aride des steppes, les contemplateurs trouveront toujours à s'émerveiller. Leur œil naturaliste décèlera la plus microscopique trace de vie. Leur âme sera capable de transcender les misérables choses. Léonard de Vinci imaginait la montagne en regardant un caillou."

    Petit traité sur l'immensité du monde
    Sylvain Tesson

    RépondreSupprimer
  7. Un moment de "matin du monde"
    Une porte ouverte après l' orage
    Une chanson de renaissance
    La mer qui s'enfuit remonte toujours ...

    Les sculptures et la mise en page sont éblouissement"

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vie à l'image de l'océan
      ses calmes plats
      et ses tempêtes

      N'avais-tu pas écrit:
      "Endors les brisures qui me brûlent
      Fais-moi me poser doucement"

      Supprimer
  8. L'espérance est toujours en chemin, un très beau texte..

    RépondreSupprimer
  9. ce poème est superbe Marie, et ta mise en page aussi
    amitiés
    joelle (ozy

    RépondreSupprimer
  10. magique tout simplement , merci du partage et de tous tes mots si beau et délicats . Nouria

    RépondreSupprimer
  11. Sedna, Joeëlle, Nouria...

    Merci d'avoir partagé ces mots...

    RépondreSupprimer

Un immense MERCI pour tous les messages laissés...
Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours...
)

Obligée de mettre une vérification de mots...trop de spams...

Balises pour rédiger un commentaire