Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

lundi 7 mars 2016

Poème:...Ma poupée...




***************

Elle était très belle, des cheveux longs avec des anglaises... 
C'est ma marraine qui me l'avait offerte à un Noël, 
j'avais 6ans, ma première belle poupée,
 c'était aussi après le décès de mon petit frère à 3 ans...
 
Une petite idée dans le flou de l'arrière plan...
Elle avait une robe rose en organdi que j'ai toujours, un nœud dans les cheveux...
la robe bleue c'est maman et ma grand-mère qui l'ont faite...
Elle s'est abîmée à ne rien faire au fond de sa caisse
dans les différents greniers depuis que je ne jouais plus à la poupée,
pourtant elle était bien enveloppée dans des chiffons...

Voilà un des objets que l'on découvre dans les rangements,
on ouvre ou pas les boîtes!
Avec ma poupée,
j'ai déposé mon poème pour quand je ne serai plus là!

Un des rares objets que je vais garder avec des lettres...

Sur la photo, il y a le panier que mon grand-père m'avait fait pour aller cueillir les fraises et les prunes, 
j'en ai parlé dans mon précédent poème...


Il y a aussi, le bidon de lait avec lequel j'allais chercher le lait à la ferme 
et le petit lit de poupée qui appartenait à ma maman...

Souvenirs, souvenirs


Visages oubliés

18 commentaires:

  1. C'est très beau mais très nostalgique , cela m'a beaucoup émue ...
    Bonne semaine Marie !

    RépondreSupprimer
  2. Comme il est touchant ton poème, tant de souvenirs sont accrochés à ces vieux objets que pour ma part, hélas, je n'ai plus, déménagements, parents disparus, 5 enfants, maison vendue, tout se disperse mais quelques photos encore sont là et à jamais dans nos coeurs !
    Que cette journée te soit douce Marie

    http://emprises-de-brises.over-blog.com/2016/03/rencontrer-le-hasard.html

    RépondreSupprimer
  3. Nous avons toutes, au fond d'un tiroir ou au fond du coeur, une "Poupée" qui berça notre enfance. La tienne évoque ce passé bienheureux où l'on prêtait à note poupée tant de vies et tat d'aventures! Et tante câlins!
    Bisous
    Lorraine

    RépondreSupprimer
  4. c'est très émouvant Marie
    j'ai dans la tête une poupée noire
    avec une robe en laine bleu ciel
    mais elle a disparu il y a longtemps
    je ne sais ni où ni comment
    j'y pense encore souvent

    RépondreSupprimer
  5. Certains souvenirs sont si présents qu'on se demande si ce sont bien des souvenirs
    Très beau poème
    Pour que le 8 mars dure 365 jours et cette année 366
    Je fais une petite apparition sur le blog...
    J'ai les maçons chez moi et ce n'est pas évident...
    Douce journée Marie
    Bisous
    timilo

    RépondreSupprimer
  6. Tendre et douce évocation. La première poupée c'est une charge d'émotion, rappel d'un passé heureux. J'ai encore la mienne et me revois avec mon père devant la vitrine de noël, avant de la découvrir au pied du sapin...
    Bonne semaine
    Sido

    RépondreSupprimer
  7. Belle émotion que cette découverte et que comprends, ô combien, le sens de tous tes souvenirs. Ils peuplent et peupleront jusqu'à ton terme ces souvenirs car ce ne sont que les témoins de nos souvenirs, des souvenirs de douceurs, tendresse, bonheur. Tu m'as énormément touchée, Marie, par tes images et tes mots, et je t'en remercie. Gros bisous à toi et merveilleuse journée.

    RépondreSupprimer
  8. Je trouve fabuleux que tu puisses retrouver de si anciens souvenirs. Cela a quelque chose de magique pour moi qui ai tant voyagé, tant déménagé ! Seuls des souvenirs dans ma mémoire, des odeurs, des sons restent. Merci pour ce beau texte qui m'a émue. Bonne soirée à toi Marie. Amitiés. Joëlle

    RépondreSupprimer
  9. Tendre et émouvant, j'en ai presque la larme à l'oeil.
    bonne soirée
    arielle

    RépondreSupprimer
  10. En découvrant cette page, je dois être un peu comme toi, dans ton grenier, lorsque tu as ouvert la boîte .....sans voix et toute imprégnée d'un silence vibrant ....!

    Une sorte de petit chaos intérieur ........Je ferme les yeux, essaie d'imaginer des sourires, des gestes, des regards, retrouve ton histoire, mais toujours en silence, tout cela est tellement précieux, délicat ....
    Ces mots sont comme la robe de la poupée, à aimer doucement .......

    Je pose, en rêve, une fraise, une prune, dans le petit panier .....
    et t'embrasse tendre-aimant : sabine.

    RépondreSupprimer
  11. J'ai beaucoup joué à la poupée autrefois !
    Mes fils, plus tard ont joués avec mes anciens jouets et mes poupées ont été malmenées :-(
    Il m'en reste une celle qui s'appelait Anne-Marie, le prénom de ma sœur décédée à 6 mois et elle trône sur une étagère dans la chambre d'enfant. Aujourd'hui c'est ma petite fille de 7 ans qui s'amuse avec elle...

    RépondreSupprimer
  12. Un beau moment de nostalgie avec toutes ces images de l'enfance qui reviennent parfois nous redonner des sourires ou des larmes.
    Je n'ai jamais aimé les poupées, leurs yeux fixes me faisaient plutôt peur !

    RépondreSupprimer
  13. J'aime relire ... on approfondit les premières impressions
    Douce journée MARIE
    Bisous
    timilo

    RépondreSupprimer
  14. Tu nous renvoies sur les chemins de l'enfance où nous avons tous ces souvenirs de jeux. Tu as raison de garder précieusement ce trésor chargé d'émotions.

    RépondreSupprimer

  15. Merci
    Une poupée, même cassée, abîmée par le temps fait revivre certains jours d'enfance..Des images oubliées, des émotions qu'on croyait effacées...Ma poupée avait un berceau d'osier avec un voilage fait par maman et ma grand-mère qui étaient couturières, le berceau a disparu...Ma poupée avait une poussette donnée par une grande cousine, elle aussi n'est plus qu'un souvenir!...Mais malgré toutes les années disparues, on s'aperçoit qu'un objet peut nous murmurer des secrets importants de nos premières années...

    RépondreSupprimer
  16. Merci à tous avec cette citation:
    "Rien n'est estimable en soi, ni l'or, ni les perles, ni les soieries les plus fines.
    Un objet si parfait soit-il, n'a de valeur que par le souvenir qu'il incarne."
    Louis Lefebvre

    RépondreSupprimer
  17. J'ai eu les larmes aux yeux en vous lisant, le doux souvenir de votre poupée restera à jamais dans votre coeur.
    Votre blog est magnifique, les mots et les images sont en symbiose et touchent nos âmes...

    RépondreSupprimer

Un immense MERCI pour tous les messages laissés...
Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours...
)

Obligée de mettre une vérification de mots...trop de spams...

Balises pour rédiger un commentaire