Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

samedi 10 juillet 2010

Poème: C'était une voix...


Copyrightdepot.com 00048672-2

4 commentaires:

  1. On ne connaît que les choses que l'on apprivoise, dit le renard. Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis. Si tu veux un ami, apprivoise-moi !

    Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. St EXupéry

    Sachons écouter les voix de l'amitié...

    Merci pour le partage

    Marlène

    RépondreSupprimer
  2. Un bien doux poème Marie qui me rappelle une voix qui s'est tue mais qui résonne parfois encore en mon souvenir d'enfant. Merci. Belle et douce soirée à toi. Amitié. Joëlle
    PS: merci pour toutes les explications que tu m'apportes au sujet de la calebasse, elles sont précieuses. Les mots de l'une et l'autre sont source de réflexion, d'apaisement...Magie du web qui nous fait découvrir de telles résonances !

    RépondreSupprimer
  3. C'était une voix qui m'a beaucoup aidée à un moment de ma vie où je n'avais comme horizon que les murs d'une chambre d'hôpital!!!
    Merci pour tous ces partages via le net...Une richesse à cueillir chaque jour!!!

    RépondreSupprimer
  4. Les voix sont parfois des trésors, des tremplins pour avancer dans la vie...

    RépondreSupprimer

Un immense MERCI pour tous les messages laissés...
Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours...
)

Si une fenêtre indésirable s'ouvre fermez-là en cliquant sur la x en haut à droite...ce n'est pas un virus mais blogger qui la met et je ne peux rien faire

Balises pour rédiger un commentaire