Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

lundi 10 août 2020

Poème...Bouleaux blancs dans le vent du temps

 

Un essai de Zégel
 
 

21 commentaires:

  1. Je ne sais comment tu fais pour écrire de si belles poésies, toujours aussi douces et mélodieuses, fondu de nature et de sentiments. Toujours nouveaux, jamais pareil. Marie tes mots sont des sucreries pour le coeur.

    RépondreSupprimer
  2. Je savais que ta muse aux reflets si magiques
    Délaissant un instant sa chère liberté
    Et que son bel esprit par l'envie alerté
    Le ferait resplendir dans des œuvres classiques !

    Bonsoir Marie,
    Ta plume m'éblouit autant en classique qu'en prose, comme celle de Sedna, vos deux poèmes sont admirables, bien plus beaux que ceux que je pourrais écrire en prose ! Et ton illustration aussi est absolument superbe. Merci de ce partage au thème verdoyant.
    Bisous virtuels

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour ma chère Marie,
    Ce poème est vraiment magnifique, je l'aime beaucoup, gros gros bisous et douce journée !

    RépondreSupprimer
  4. Ces quelques bouleaux blancs t’ont inspiré ce magnifique poème dont
    je suis sous le charme. Merci Marie, je suis ravie de ma lecture si bien
    illustrée, comme toujours.

    RépondreSupprimer
  5. Comme Violaine, je suis émerveillée par cette magie des mots que tu sais faire étinceler par tes compositions

    qui nous offrent de beaux moments de partages poétiques et photographiques

    RépondreSupprimer
  6. Les "experts" te diront mieux que moi si ton essai de Zegel est conforme aux règles de la prosodie. Moi, en te lisant, je me suis laissée bercer par tes mots aux rimes en "an" comme les bouleaux blancs sous le souffle du vent.

    Très beau !

    bisous à toi Marie

    RépondreSupprimer
  7. C'est le temps du zégel.... merci pour cette pépite... pleine de douceur dans les embruns du vent

    RépondreSupprimer
  8. Un bien joli poème....J'entends le vent chanter dans les bouleaux !

    RépondreSupprimer
  9. C'est comme si le vent berçait doucement tes vers.

    RépondreSupprimer
  10. Une chanson de vent sur des grains de poussière
    et des lumières d'antan

    RépondreSupprimer
  11. Ces troncs caressés par la lumière appuient tes rimes qui nous font prendre conscience de la fragilité du temps.

    RépondreSupprimer
  12. Il y a des chansons
    Il y a des musiques
    Il y a des mots pour rêver..

    RépondreSupprimer
  13. Coucou Marie
    Que tu écris de belles choses ..très belle poésie en hommage a ces arbres majestueux ..
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Marie,
    C'est très beau et je comprends que ces bouleaux t'inspirent.
    C'est la magie des mots et l'on rêve.
    C'est dans le Nord de la Province du Québec que j'ai admiré les bouleaux. Jeune mariée je décollais délicatement les écorces pour en faire des cartes et écrire nos voeux de fin d'année.
    Belle fin de journée. Bises de Haute Provence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un de nos trois bouleaux n'a pas résisté à l'âge ou la sécheresse...
      On a laissé le tronc avec une "cabane à oiseaux" pour les petits enfants...
      On les a plantés il y a 27 ans...
      Les enfants ont grandi avec eux...
      Chaque printemps on a bu leur sève...
      Les mots de ce poème sont venus vraiment de l'inconscient...
      Les tourterelles sauvages y font leurs nids...

      Supprimer
  15. Chaque arbre est à lui tout seul un monde, trois arbres donc trois mondes...
    Joliment écrit ton poème
    Bravo de partager de si belles rimes
    Douce journée
    Bisous
    timilo

    RépondreSupprimer
  16. Les bouleaux sont des arbres magnifiques et accompagnés de tes doux mots, c'est encore plus beau.
    Belle journée Marie
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
  17. Je suis impressionné par la beauté majestueuse de ces bouleaux blancs photographiés en contre-plongée, et par la musique de ton poème. Merci pour ce beau partage, Marie.

    RépondreSupprimer
  18. Un arbre fin et élancé dont le charme n'est plus à démontrer...

    RépondreSupprimer
  19. En relisant ton poème, je le trouve encore plus beau, et surtout je te souhaite Marie, en ce jour du 15 août une bonne fête ...
    Bisous
    timilo

    RépondreSupprimer
  20. Par le biais de FB j'ai pu venir, merci Marie, c'est magnifique !

    RépondreSupprimer

Un immense MERCI pour tous les messages laissés...
Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours...
)

Si une fenêtre indésirable s'ouvre fermez-là en cliquant sur la x en haut à droite...ce n'est pas un virus mais blogger qui la met et je ne peux rien faire

Balises pour rédiger un commentaire