Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

vendredi 11 janvier 2013

Poème:...La glycine a fané...


Copyrightdepot.com 00048672-2
d'après un tableau de Joséphine Wall



Mais le fleuve du temps a noyé le passé !

Aux écueils des années, mon bateau s’est brisé !

Sur nos vies asséchées, la glycine a fané

Les romances d’hier s’effritent en poussière …



15 commentaires:

  1. quel joli poème romantique où les lilas gardent le parfum du passé

    bisous Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le parfum des choses nous délivre souvent les plus beaux souvenirs.

      Supprimer
  2. Très beau poème ! J'ai beaucoup aimé le jeu de la rime surtout avec la denier vers de chaque quatrain !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai essayé de faire un "zegel"...une forme approchée...

      16 vers ...8,10 ou 12 syllabes...
      AAAB
      CCCB
      DDDB
      EEEB

      ARAGON dans ses propres zegels ,imite cette forme dans son magnifique poème :"heureux celui qui meurt d'aimer"

      LE VRAI ZADJAL D'EN MOURIR

      Ô mon jardin d'eau fraîche et d'ombre
      Ma danse d'être mon coeur sombre
      Mon ciel des étoiles sans nombre
      Ma barque au loin douce à ramer

      Heureux celui qui meurt d'aimer

      Qu'à d'autres soit finir amer
      Comme l'oiseau se fait chimère
      Et s'en va le fleuve à la mer
      Ou le temps se part en fumée

      Heureux celui qui meurt d'aimer.

      Supprimer
  3. tout a une fin Marie... hélas
    tres joli poème et tres jolie image
    j'aime l'odeur des lilas....
    amicalement bonne soirée
    joelle (ozy)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout à une fin reste les souvenirs...

      Supprimer
  4. A qui la faute cet effritement.I don't know.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas vraiment de faute, juste cet oubli de ne pas vivre intensément chaque instant "bonheur" de la vie pour ne jamais le perdre en cours de route...

      Supprimer
  5. Je suis sous le charme de ce magnifique poème,maintenant seul témoin du bonheur envolé.
    Mes amitiés
    Alain

    RépondreSupprimer
  6. Il est des images qui deviennent des prétextes pour libérer les mots!

    RépondreSupprimer
  7. Beaucup de nostalgie dans ce texte.Doit on tout le temps vivre avec des souvenirs?

    RépondreSupprimer
  8. Je pense qu'il faut s'apprendre à vivre le présent d'abord et ne pas se laisser noyer dans les ruisseaux enjôleurs des souvenirs ...
    mais une petite promenade de temps en temps en ces pays dorés est prétexte à quelques poésies!

    RépondreSupprimer
  9. Une balade nostalgique toute en tendresse

    RépondreSupprimer

Un immense MERCI pour tous les messages laissés...
Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours...
)

Obligée de mettre une vérification de mots...trop de spams...

Balises pour rédiger un commentaire