Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

jeudi 22 septembre 2011

Poème: La pendule

Copyrightdepot.com 00048672-2

Montage fait avec différentes photos dont deux prises au musée du vieux Cormenier
à Champniers en 2007

Sanglote la vie, tourbillonne les saisons !
Sous  des soleils qui pleurent les pensées s’effacent…
Affolée, l’horloge a oublié sa chanson.

Et les horloges s'enfuient! 

Tic-tac des pendules
Sur les balanciers du temps
Fragile engrenage

12 commentaires:

  1. Bonjour Marie.

    Juste un mot pour vous faire savoir que j'ai pris grand, grand plaisir à me promener dans votre blog, fort bien construit et riche de poésie et de beauté.

    Merci de nous l'offrir.

    eMmA

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup pour votre message...Cela me donne envie de continuer et d'améliorer sans cesse les pages de mon blog...
    Marie

    RépondreSupprimer
  3. Un magnifique montage, chère Marie, pour orner ce poème aux larmes retenues! Le temps passe et pourtant le tic-tac ne nous a pas alertées. Et un soir, dans le brouillard d'une nuit trop longue, il se tait...

    Bisous; Lorraine

    RépondreSupprimer
  4. Jackie, Lorraine..

    Merci

    Mes parents sont en maison de retraite depuis le 1er août...
    La semaine dernière, je suis retournée à la maison avec maman pour trier des souvenirs...
    Ce qui nous a frappés toutes les deux c’est le silence dans la maison et là on s’est aperçu que la pendule s’était arrêtée plus personne pour la «remonter»...

    C’est au retour, dans la voiture que j’ai inventé ce poème...

    RépondreSupprimer
  5. Mélancolie, nostalgie se dégagent de ton texte. Sentiments propices à cet automne naissant. A bientôt Marie. Joëlle

    RépondreSupprimer
  6. Merci Joëlle

    "Les vieux ne meurent pas, ils s'endorment un jour et dorment trop longtemps
    Ils se tiennent la main, ils ont peur de se perdre et se perdent pourtant
    Et l'autre reste là, le meilleur ou le pire, le doux ou le sévère
    Cela n'importe pas, celui des deux qui reste se retrouve en enfer
    Vous le verrez peut-être, vous la verrez parfois en pluie et en chagrin
    Traverser le présent en s'excusant déjà de n'être pas plus loin
    Et fuir devant vous une dernière fois la pendule d'argent
    Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, qui leur dit: je t'attends
    Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non et puis qui nous attend."

    Jacques Brel

    RépondreSupprimer
  7. Avant, les horloges étaient un peu le coeur qui battaient dans le foyer souvent il s’arrêtait de battre en même temps que celui de ses occupants
    Mon Dieu que ce poème est beau et touchant

    RépondreSupprimer
  8. Merci Tony Yves

    L'horloge, symbole de la vie, du temps qui passe, de l'oubli et de la mort...

    RépondreSupprimer
  9. Pour moi cette pendule
    c'était la vie...
    Les souvenirs d'enfance...
    les choses simples au goût de miel...
    La tendresse...
    Le temps qui s’égrainait
    Dans un tic tac réconfortant...

    Mais le passé efface le présent
    Et la pendule s'est tue
    Sur des souffrances
    sur des vides
    sur des absences...

    La mort guette
    Et la pendule le sait..
    La vie n'est qu'illusions
    Que brumes
    Brouillards
    Nuits

    Et la pendule le sait
    Qui s'est tue ce matin...

    RépondreSupprimer
  10. Good blog you've got here.. It's difficult to find good quallity writing lije youfs
    these days. I seriously appreciate individuals like you! Take care!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. traduction:
      Bon blog, vous avez ici. Il est difficile de trouver une bonne qualité d'écriture comme vous ces jours-ci. J'apprécie sérieusement les personnes comme vous! Prends soin!!

      Supprimer

Un immense MERCI pour tous les messages laissés...
Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours...
)

Si une fenêtre indésirable s'ouvre fermez-là en cliquant sur la x en haut à droite...ce n'est pas un virus mais blogger qui la met et je ne peux rien faire

Balises pour rédiger un commentaire