Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

mardi 1 décembre 2020

Poème: Petits bonheurs d'enfant...

 




Photos
Ma grand-mère et moi
Mon grand-père

Pour en savoir plus un clic sur les tliens suivants


Grand-père et cartes postales

T'avais juste 20 ans

Visages oubliés 

Ma poupée 

Il ne reste de toi 

Bernadette



38 commentaires:

  1. Tendresse des souvenirs d'enfance gravés à cœur !

    RépondreSupprimer
  2. J'adore la photo des mains qui tricottent
    Comme une nostalgie
    Revoir ses mains ridées et le sourire qui les accompagne!

    RépondreSupprimer
  3. l'enfance, une douce nostalgie sertie de parfums inoubliables.
    Des petits bonheurs enveloppés de sucre...
    Le temps qui nous regarde est une horloge bavarde.

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Marie,
    Quels merveilleux moments que tu nous donnes en partage avec tes vers si savamment épicés aux goûts de notre enfance.
    Mes félicitations pour ce joyau !
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. Nos enfances nous marquent à jamais et laissent des traces indélébiles dans nos mémoires et c'est bien ici car c'était encore l'heureux temps de l'insouciance et des petits bonheurs simples. Bonne journée Marie

    RépondreSupprimer
  6. En lisant ton poème, tout un flot de souvenirs est venu me submergé ..
    Ce temps-là semble si loin et pourtant je n'ai rien oublié
    Bravo pour ton poème et merci de l'avoir partagé
    Douce journée Marie
    Bisous

    RépondreSupprimer
  7. Tu as de doux souvenirs de ton enfance, et tu honores ainsi tes grands-parents avec douceur et un brin de nostalgie...Belle journée Marie j'aime cette photo ancienne de ton enfance

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Marie
    En te lisant j'ai l'impression de retrouver ma propre enfance chez ma grand-mère paternelle , souvenirs toujours très présents quand je pense à elle
    Merci beaucoup
    Bises

    RépondreSupprimer
  9. Quelle émotion à te lire ce matin, Marie ; tes mots qui parlent du temps passé, ta poésie si profonde.
    Comme toi je possède des documents personnels de mon grand-père Léon, et qui a vécu également la guerre de 14-18, mon papa Justin avait 3 mois en août 1914 ; des cartes postales échangées entre Léon et ma grand'mère Juliette, la famille. Inestimables ces courriers que je conserve soigneusement et transmettrai à mes enfants, petits enfants. Ils racontent notre histoire, leur histoire, apprennent à comprendre l'Histoire.

    Ils ont fait l'objet de divers billets sur mon blog....

    Merci à toi.

    Douce journée.

    RépondreSupprimer
  10. Tous ces souvenirs qui nous font devenir grands nous accompagnent sans arrêt. Moi aussi, j'ai cette tendresse quand je pense à eux

    RépondreSupprimer
  11. Quel magnifique poème en partage Marie. Tes mots me font revivre avec émotion les moments passés avec ma grand-mère maternelle qui était si douce. Je n'ai malheureusement pas connu mes grands-pères. Merci
    Bisous et belle journée

    RépondreSupprimer
  12. Il est impossible d'oublier tous ces petits bonheurs qui ont marqué ton enfance. Toutes ces petites choses simples qui étaient essentielles étaient des marques d'amour.

    Combien d'enfants auraient aimé et aimeraient les connaître !!

    Tout comme ton poème, l'illustration est superbe !

    RépondreSupprimer
  13. De doux souvenirs d'enfances
    Comme le dit justement Françoise c'est très beau à lire , à regarder

    RépondreSupprimer
  14. Ce sont de si beaux souvenirs !
    Merci de les faire revivre ainsi. Magie des mots et des images... merci encore.

    RépondreSupprimer
  15. Souvenirs, souvenirs. Tout cela me rappelle des moments d'enfance à la campagne. C'était le temps des veillées sans télévison, ni internet et smartphone !!

    RépondreSupprimer
  16. une douce pensée pour nos anciens... je n'ai connu que ma grand-mère maternelle qui venait passer l'hiver "en ville" à la maison car sa maison en Bretagne n'avait qu'une cheminée et ni eau ni chauffage.

    RépondreSupprimer
  17. Ce poème fait resurgir en moi bien des souvenirs, je revois Mémé, ma grand-mère, tricotant près de la cuisinière, les deux pieds sur sa chaufferette … et j'ai lu, moi-aussi, la revue Bernadette !

    RépondreSupprimer
  18. Que de beaux souvenirs d'enfance, quand tout nous paraissait possible. Cela l'était car les grandes personnes veillaient sur nous et nous préparaient de beaux chocolats chauds. Il n'y avait plus alors qu'à s'endormir, sûrs que le lendemain serait encore plein de cadeaux. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
  19. C'est merveilleux de nous faire revivre tous ces souvenirs d'enfance choyée dans la tendresse et la véritable valeur des choses; tous ces bonheurs engrangés ont peu à peu forgé notre devenir et comme toi je garde précieusement les images de ces veillées,de ces douceurs en partage,de leur tendresse, le tout dans cette atmosphère chaleureuse du feu dans l'âtre, des châtaignes grillées,des histoires à écouter; moments magiques à raconter encore et encore !

    RépondreSupprimer
  20. Cette chaleur, cette tendresse au coin des silences ...
    Quelle richesse!
    aujourd'hui, on a oublié l'essentiel
    Merci de le rappeler

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour Marie,

    J'ai l'impression que tu égraines mes souvenirs. Papi et mamie. l'horloge. La brique chaude entourée de journaux. la vieille cuisinière. ...
    Merci pour ce partage plein de tendresse
    Bises
    :)

    RépondreSupprimer
  22. Des souvenirs précieux de ton enfance auprès de tes grands-parents,
    que tu contes admirablement bien. Merci Marie de nous faire partager
    ces petits bonheurs inoubliables ; comme toi, j’étais abonnée à la revue
    Bernadette. Comme toujours ton illustration est une merveille !

    RépondreSupprimer
  23. Je me souviens ...
    Je n'ai pas connu mes grands-pères mais , de mes grands-mères, j'ai le souvenir heureux d'une vie humble mais tellement riche de sourires, de câlins , de tartes et de brioches , de draps blancs brodés ,d'un petit porte-monnaie en cuir noir que je serrai très fort dans la main lorsque j'allais acheter une miche pour Mémé, du cerisier, des repas sous la tonnelle et des robes cousues avec amour ...
    Je n'ai rien oublié.
    Merci Marie

    RépondreSupprimer
  24. l'enfance est un jardin peuplé de trésors qui vous suivent et vos hantent toute l'existence. Merci !

    RépondreSupprimer
  25. En te lisant je revois mes souvenirs d'enfants chez ma grand-mère paternelle ! La cuisinière à bois ou charbon, la bassine qui chauffe l'eau, la baille pour le bain et la daube qui mijote dans un coin.

    Que de bons moments partagés, que de doux souvenirs. Merci Marie un superbe poème tout en douceur et souvenance.

    RépondreSupprimer
  26. Come è bello leggere che tanti vivono con gioia i ricordi Io ho con tanta nostalgia non posso dimenticare il coltello del nonno che aspettava il pane appoggiato al petto al cuore lo porgeva noi con amore

    RépondreSupprimer
  27. Que de jolis souvenirs Marie, Je pense à ma Mamée, veuve très jeune, qui se posait sur le petit chaison devant la cheminée, les lumières éteintes pour plus de douceur... je me souviens d'une fois, elle me gardait, mes parents étaient en voyage, nous étions restées ainsi, dans un moment de grâce...

    RépondreSupprimer
  28. De beaux souvenirs d'enfant, j'aime beaucoup "sur la chaufferette nos pieds se rejoignaient".
    Des temps rudes pour les adultes, mais nous les enfants on ne s'en rendait pas compte, bien sûr.
    Merci beaucoup Marie.

    RépondreSupprimer
  29. muchas gracias pour tes petits poèmes chez moi !!! j'adore
    c'est beau les souvenirs
    chez nous en espagne il n'y avait pas de chauffage (10 jours de froid et pas violent)
    alors on avait des tables avec un trou au milieu ou on mettait le brasero
    et ma grand mère nous racontait des histoires
    muchos besos

    RépondreSupprimer
  30. très beau poème souvenir et illustrations
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  31. J'ai vécu cela étant enfant. Des souvenirs qui font chaud au cœur.
    Amitiés
    Alain

    RépondreSupprimer
  32. De délicieux souvenirs de prime jeunesse que tu nous présentes, chère Marie. Rien n'est plus beau qu'une enfance heureuse. Elle nous suit toujours et partout, avec sa ronde d'images lointaines.

    RépondreSupprimer
  33. Cette douce poésie me touche beaucoup et me fait remonter les temps heureux avec Mes grands parents, Mêmes souvenirs de cette époque de notre belle enfance.
    Merci Marie d'avoir su nous retransmettre ces bonheurs, par ta belle écriture et par ta merveilleuse illustration

    Bises

    RépondreSupprimer
  34. Bonsoir chère Marie,

    Tous ces petits bonheurs sont de très grands bonheurs qui restent éternellement gravés dans le coeur !
    C'est magnifique ta poésie !

    RépondreSupprimer
  35. Superbe poème à la nostalgie touchante, le passé revit sous votre plume.

    Bravo pour cette très belle lecture.

    RépondreSupprimer
  36. Souvenirs à garder bien précieusement en ton coeur et qu'on a tous, je crois, eu plaisir à partager avec toi !

    Je n'ai jamais connu de chaufferette une découverte telle présentée sur l'image. La cuisinière, oui cercles enlevés, GAUFRIER déposé où blondissaient des gaufres en forme de coeurs ;;;;délicieuses !

    Je pense avoir quelques beaux souvenirs, chez mes grands parents maternels, à la campagne, alors que je fus citadine. AUSSI grands plaisirs à te lire ... Tu ravives ainsi, nos souvenirs !

    BON NOEL MARIE

    RépondreSupprimer

Un immense MERCI pour tous les messages laissés...
Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours...
)

Si une fenêtre indésirable s'ouvre fermez-là en cliquant sur la x en haut à droite...ce n'est pas un virus mais blogger qui la met et je ne peux rien faire

Balises pour rédiger un commentaire