Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

jeudi 7 avril 2016

Ecriture spontanée...Au revoir Tonton...



Juste un texte
pour
faire revivre quelques souvenirs...
et que notre "tonton" reste toujours vivant dans la mémoire
de tous ceux qui l'ont connu:
Sa famille
Ses collègues
Ses élèves
Tous ceux et celles qu'il a côtoyés

******



   Copyrightdepot.com 00048672-2 
Pour en savoir plus sur mon oncle

cliquez sur le lien ci-dessous

9 commentaires:

  1. À fleur de souvenirs
    Une éternelle présence
    en ton cœur !

    RépondreSupprimer
  2. Encore un bel hommage, marie, que tu fais aux êtres que tu as aimés et qui resteront gravés en toi pour toujours. Gros bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer
  3. Des mots souvenirs qui seront portés par les vents jusqu'aux étoiles qui abritent maintenant ceux qui ont quitté cette terre et que tu ne cesseras d'aimer.

    RépondreSupprimer
  4. Chère Marie, que d'émotion dans ton poème! Tu y as mis toute ta tendresse, tu fais revivre ce tonton aux multiples dons,ce tonton aimé et aimant. A huit jours de distance, tu as perdu deux êtres que tu aimais et il sera dur, dans les mois qui viennent, de dominer toujours cette tristesse. Il reste l'espoir d'un "Revoir" dans un autre monde, un jour. Cet espoir me soutient quand je pense à ceux qui sont partis pour toujours. Que serions-nous sans l'espérance?
    Je t'embrasse avec affection
    Lorraine

    RépondreSupprimer
  5. Autour de nous tant de ceux que nous avons aimé sont partis, ils laissent un vide immense mais vivent toujours dans notre coeur !

    RépondreSupprimer
  6. Très émouvant ... !!!
    On ne peut pas lire ce beau poème sans verser des larmes...

    RépondreSupprimer
  7. Ton oncle ...
    Etonnants .... ces chemins croisés puis oubliés , qui un jour refont surface
    nous en avions parlé , je crois, une fois , et j'avais cru que mes souvenirs me trompaient
    mais je viens de voir la photo de ton oncle sur ton site et je suis sûr que c'est bien lui ...

    J'ai connu beaucoup d'autres "frangins" comme on disait affectueusement
    mais aucun autre ne m'a marqué comme lui ; j'ai toute, ma vie professionnelle ,
    gardé souvenir de lui et plus que souvenir.
    il me fut porteur de lumière et de souffle
    sur des intuitions qui étaient siennes et qui ne m'ont jamais quitté
    Grâce et paix lui soient données.

    Paul Mignen

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...En tant qu'enseignant, il était pionné de l'enseignement individualisé...Adepte du Père Faure..Avec lui, j'ai fait des stages...J'ai apprivoisé les différents chemins de cette individualisation de l'enseignement avec les réalités du terrain et de la vie à un moment donné dans des espaces spécifiques!

      Le Père Faure a toujours estimé que les problèmes d’éducation sont à considérer avant les méthodes pédagogiques. L’enjeu de l’avenir pour lui, est dans l’éducation. En effet, nous sommes de plus en plus convaincus que notre Éducation Nationale pourrait connaître encore de grandes difficultés si elle n’arrive pas à comprendre qu’on ne peut pas enseigner sans éduquer – cela nous semble finalement une des premières intuitions fortes depuis nos fondateurs de toute l’histoire de notre enseignement catholique. Réduire l’établissement scolaire seulement à un lieu d’enseignement, si c’est le cas encore aujourd’hui, nous paraît non seulement une erreur mais peut-être une faute. Quand nous voyons encore revenir l’idée qu’il faut remettre les savoirs au centre du système éducatif, nous nous disons qu’à ce moment là, notre Éducation Nationale va dans le mur. Ce ne sont pas les savoirs qui sont au centre, ni peut-être l’élève, mais plutôt la relation entre l’élève et le maître, la relation entre les divers membres de la communauté éducative. Alors, c’est quand même intéressant de savoir, depuis longtemps, que le Père Faure a toujours réagi contre le divorce entre l’instruction et l’éducation : « Il nous faut répéter à des jeunes qui se destinent à l’enseignement que s’ils pensent que leur métier consistera seulement à transmettre des savoirs et des compétences disciplinaires, ils risquent d’être abusés ». Je ne peux pas transmettre des savoirs si je n’ai pas au préalable établi une relation pédagogique.

      Toujours dans cette pédagogie fondée sur une anthropologie, nous retrouvons dans les propos du Père Faure non seulement le lien entre le pédagogue et l’éducatif, mais entre la pédagogie, l’éducatif et le sens. « Toute pédagogie relève d’une métaphysique, d’une conception de l’Homme et de la vie ». Alors, « les projets éducatifs acculent à avoir une conception de l’homme »… « Quel homme doit naître ? ».

      Supprimer
  8. Si tu savais comme je partage ton point de vue, chère Marie:l'éducation est la base d'un développement harmonieux, qui demande une attention primordiale de la part des parents et des maîtres. J'ai tenu pendant plus de vingt ans une rubrique éducative qui abordait le problème et éclairait autant que faire se peut des parents souvent déboussolés par des méthodes qui semaient l'inquiétude plutôt que le réconfort. Je t'en parle pour te dire à quel point je comprends le lien entre le pédagogue et l'éducatif,; en Belgique, nous venons de perdre la Ministre de l'Education pour utilisation du personnel à des fins électorales; elle mettait la main à un projet " d'Excellence" dont nous ne saurons pas grand chose désormais. Qui sera le suivant? Imposera-t-il "sa" méthode? L'avenir nous le dira.

    RépondreSupprimer

Un immense MERCI pour tous les messages laissés...
Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours...
)

Obligée de mettre une vérification de mots...trop de spams...

Balises pour rédiger un commentaire