Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

mercredi 21 août 2019

La Jordanie 5...Samedi 15 Juin...Pétra, capitale des Nabatéens


La Jordanie 5
Juin 2019
 Un clic sur les images pour les agrandir

Samedi 15 Juin
Pétra
Capitale des Nabatéens
En cliquant sur la photo ci-dessous vous aurez toutes les images de Pétra
https://photos.app.goo.gl/2dZqXeCYa3B9w9wY6
Taillée dans le grès de gorges abruptes 
des montagnes de Shara  
Pétra, l’ancienne cité des Nabatéens surgit,
 tel un mirage, du désert
C’est ici qu’au IIIe siècle avant Jésus-Christ, les Nabatéens, un peuple jusqu’alors nomade, sculptèrent 
 dans les falaises de grès une cité à l’architecture grandiose.   

Anciens nomades, les Nabatéens ont bâti la cité en bordure d'une région qu'ils connaissaient bien : le désert d'Arabie. Aqueducs, barrages, réservoirs, oasis artificielles,
 les ingénieurs de ce peuple ont rivalisé de talent et d'imagination pour alimenter en eau la population, 
qui a atteint jusqu'à 20 000 personnes.
           Ils devaient leur fortune aux caravanes
 qui reliaient la mer Rouge au Levant, 
et qu’ils guidaient dans ce dédale de gorges. 
 Après avoir été gravement endommagée par un séisme en 363, la ville fut finalement abandonnée au VIIe siècle.  
 Elle demeura cachée, jusqu’à ce que l’explorateur suisse Johann Ludwig Burckhardt  la redécouvre, en 1812. 

Parcourir aujourd’hui ses vestiges est comme assister au plus flamboyant des opéras. 
https://lh3.googleusercontent.com/dTHobNUN0Jqv05T6pnBQGW_4XwJ9Dy6RQwR1zHQeXyJNGDu38TwZ0fEMrttE9T8vrhAFKN0uzoSAjXDK-Gy2vWSl0-lEXYsjtNEzayVoHUsF_T_EkkM8XQTC79ao4Bm_23pQBGRUNXac2FCJQ9VmsV22f2x-uKhd-AcM0NXYh-7osSL8_Vuih-WgNE2RB1VUV0F-PnSTxxBA8hDxYvyesLN_fAGatdyah3xYwwqyodFbQxIT69Q-NEUoc7Gi4IJXiTq3iHv0_4jb8E_SleYSAk5MVl3F0cnviKHtC2gLNP9rI6o6bxCQ-UimTExopfjAGMkr7jNmTKuQ-fwMpGlvCp376n-U-ZALCo5Jsp_Uf9BUNd_5uQjpAIK19ff3UCLFsDOYDobSHWnEp8T4I9n9sB70K_BB0iX91_Kfre1N9kG2I2J98D-Gy1K3l1BhyjRZlBrdcZt7RuU8sMhOum7U1jp5BVgq70xE3ub80OnpaLmHwsvaywxOmyxhlc2L6wHsitcBrqk_mSqea3OveViLykU7dIhpUEKMVlXC71v-b-xaA9j34Mj7yFk0MIgPmDM7tLLrUwOZmi9ri5IO2Q13DnyHAJE3sOV13T4mi5OcQdcGylX5viT8zJAOCh2sWl_a_q_1HSJHb9OAX0L4nnItqObKvv_rsSWfdqcRYidxE_mhG3hnLwo6XXa6hCRnVwmBpmzmGSBMl4-CL0nkbd7cvGRW_w=w1555-h1036-no

********
En guise d’ouverture, une marche d’un kilomètre et demi
 à travers le Sîq, un étroit canyon dont les murailles ocre ou rouge sang culminent à 150 mètres de haut.

https://lh3.googleusercontent.com/IRpZ4rEUke3HAffQw1jypzgFhVqy1FA3pAsoZVjjdTtpS8XZGmfYgwX2rvKb99tskaCqRraYNz0OS1DBYzI0YhfBc7z742nzxobzrlkGsOC67AEoeofz1gKDWD2ELFGmaZsJsEbrTY3OZHSMp4Db7Jq161h9HzKhbylscDIsOVlF3Rx4Y4-H8gA6nZ6UH295QJLOlq5kP0vyw0eaRjspVpeZwDUkcVZ1sMmsY03azzPzWz9ElpKL1iWgPPEHdLS4XphGCBW_MeOn8Y4sK5B5h3YnAFazKKX1SuXhfWPAGYwNtVdQ53Kq_IZHZmgOYpEMUF5RuWCil1xipqZZoRgTgPlE_owlu-RV88TwjKsn2eQZXQaJi8cklEvJadI8h1Dh1MuJ1tw3MXUra6PC4eBDu4Pf8iFy8qkwNx5XhuWMTBYwuIFWo1B9sk7vqMmj8aeXakbry00yEjpIMenOu8GjTb1a0G-iUBMq3iqjVBrlSrz3E3fiJrvP8ymAvx5860IV4neTs4px_cnNZPPUI0HXh5smSbFfKpn9LWcy8k6opdS3oStHqxPTfI6bv5LGqd0268tnUSdZtlaNXuJqzDVtZAn9LAP1xGQqf_p-6htSmrh5z_XAj7WiUow7UuMbvOYM_40Aht1-Q34TELvs0IQmgHBHPcwNgs1P=w691-h1036-no 
Tout au bout, ce rideau de scène chatoyant s’ouvre 
sur la façade du Khazneh («le trésor»), 
un tombeau sculpté à même la falaise. 


https://lh3.googleusercontent.com/nMz9JGvW1d74_UJCPgSAk2udtSZe_j_CGGRpzQe7WS83aouaeblssLNe1AkZhTyDOKbYfI5HQUWUGWgGAeepkEG5v7gAXn6aHAU7jXHtu6Q29yd_fqSMV1ejLefJoIzhC2vxZ3VpGuQ1q-yArt4ZbNMxE2FthCf6V8xeSuonTo_67BunoPbZy184cs1I8QbbpnCAogBQcmnx8dzli7j55RUs5vib6MY_WSBgQfgUYdVp4x3L-eBxI_nBl3NwJf0oNFpTj36KPU0Kbz-Iwq3HklwVEOE2dVT-hMrw5hL7_NKZba63JUuFC5HQxZqcZX4bJFG6v9QulhRC7TegPYChEZ8mGCvuxwc-cZvTIXFzHMlILJ31kz_IRZ5pfEKRRdIQTQZdsjqRF_T_l7_tbjNOvFlTBeHD-VCG5aj8zhRDgRuUqftBDMF5A0iBxm3DJX0Gtp0KrNfzIEIiK93MtWHdmD744NhH0_hCZA7GI75XyDMmhYPn-GjtN6Eu4WLQe2KX_v8J94Cdf4rvqrdrweKjMbTNt8vkwBFluYod8d8E6o-PL10qhUPXiX3IIG6SvV501LDkDqDJlZWtWr0EhjL90bZ9P-Esa_X4EODRdaVzHzsJwAnKoq_hM5GDfzMwTimZc5SwJRt1GyGMCP8-6uloa4Ilc2CF6Dp8=w1200-h800-no 

Mais ce n’est que le premier acte d’une série de tableaux qui semblent avoir été conçus par un metteur en scène de génie.
Au-delà du Khazneh, une vallée encaissée dévoile plusieurs dizaines de monuments : des tombeaux, des temples, un théâtre, une voie pavée bordée de colonnades…


 https://lh3.googleusercontent.com/Vdr5EgoQrq6_INvmzsSbO81RFlrE01EZYTfqTwD2n9IrmqND30nCXaCJcng8BTNcN6BpfEhf-OB13hjn4I5mGgjCclOnLw1P6q7PvQR68H1ikgpQux3s53knS73m_oY0bQxRrgHVszaVLkXBTDVxF0L5CcUaJRzNukD9s67ynD8lzeX-ubAZ_CurzAHGxSXGD6x4fjwXUefKOz7DtAMCBKOmxpuGZBR1bnciVboyyeQnfjS2UJn6cngo4ENI1HDOXXqPw0_lLtoUhHfyETsjD2LCHC02gLKayF6R7dxjdR8vEZLDrCpWgoTjvqKvyc1rw9Ec87A8sNssLFNtw3IiIhPYUk46s2A3mZue6p5jpthGPxA_gkMSGbi_NjfYKbrXfLGk_RwM0F8xL7znYTgcQFXrhqWDmztdsLRk-M2lFa2efk1EN-9AgC9JbMMFEMJdzsWtdE9iKg4fI6YHue3vEzj-hsZd1dbq2jCAa0-23VKBEJCkDFXaZeGe-HXuUF9WaJCJ5nWn1ADJ9oprVRVhT5xRbjgTPYuadzNu0fOyVSrMJ7KcYJjwGdAFIThoB_gFQv0JWJhOOTqtqVtOAo7NLLLaeKiHonbsDOHE04VuujsugRUOsKiQ3bASGqZIQP9i8snNLn6HZ_VSaqO0ucQdKgix-0f4Okgx=w1200-h800-no

Car la puissance Romaine s’est renforcée.
Ne pouvant vaincre militairement, les romains frappent l’économie de Petra en déplaçant les routes caravanières, et en 106 de notre ère, sous l’empereur Trajan, la Nabatène est annexée par Rome qui crée la Province d’Arabie
 Devenue romaine, Petra connaît néanmoins un nouvel élan; commercial d’abord, grâce à la nouvelle Via Nova Traiana entre Bosra, la nouvelle capitale et Aqaba (en fait le pavement de la route du Roi), architectural ensuite, en prenant l’aspect classique des villes romaines avec la construction d’un Cardo à colonnade (grand axe nord-sud), d’un théâtre, d’un forum et de thermes.
Au IV° siècle, avec l’essor du christianisme, Petra devient évêché, mais cette domination Byzantine prolonge la période romaine sans rupture véritable.

Les pierres, pourtant, ne sont guère bavardes et le passé de la ville ne se dévoile qu’au gré des découvertes archéologiques,
qui laissent encore de la place au mystère et à la fascination.
Pétra sculptée dans la pierre est une légende vivante et métaphysique...Il n’y aura jamais assez de mots pour redessiner des images qui gardent les secrets de cette ville perdue, blottie dans ses grès colorés, ses gigantesques falaises,  ses vastes sanctuaires…

Ville où les minéraux font chanter leurs couleurs entre les rochers abruptes, les passages et les restes de constructions étonnantes






La Jordanie, tous les liens :

Madaba, Iraq Al amir
*****

  Copyrightdepot.com 00048672-2
Photos personnelles
Les textes sont des extraits du livre:
Art et histoire de la Jordanie 
de Francesca Casule

Guides de Jordanie: Loneley planet 
et Gallimard 

Jordanie...Petit futé...format numérique 
et Géo





13 commentaires:

  1. Quelles belles photos... ça donne envie de partir.
    Plus qu'un voyage, une aventure!

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Marie,
    Quel reportage envoûtant ! Je ne me lasse pas de m'instruire de cette manière, en ne laissant transportée sur le fleuve de ta passiom. Tes photos sont merveilleuses et tes texres captivants. Un partage vraiment très réussi.
    Bien amicalement

    RépondreSupprimer
  3. C'est un site remarquable, je pense que ça doit être très émouvant de se retrouver au cœur d'une telle culture
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer
  4. Merci Marie pour ce très beau pays
    Tes photos et recherches sont très interessantes
    Merci à toi
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. Quelle émotion tu as du ressentir ce site est envoûtant Marie il faut une grande imagination pour deviner la vie de cette époque

    RépondreSupprimer
  6. Magnifiques images de ce pays si beau.. Un grand merci

    RépondreSupprimer
  7. Tout simplement magnifique. Une terre chargée d'histoire par un peuple de constructeurs. C'est fascinant !!

    RépondreSupprimer
  8. Petra ...qui signifie la pierre : on comprend pourquoi... ;-)
    C'est sublime.
    •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

    RépondreSupprimer
  9. j'aime ces teintes ocres! superbe reportage.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  10. Ce sont des lieux absolument fantastiques... Merci pour ce beau voyage de nouveau.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer
  11. Que de merveilles tu nous montres encore aujourd’hui ! Je ne m'en lasse pas et la Jordanie est un pays où j'aimerai vraiment aller un jour mais je ne rêve pas ce sera sans nul doute jamais...alors je profite de tes superbes photos tellement dépaysantes. J'aime beaucoup ton regard, mon mari a travaillé dans ce pays et n'a pas du tout ramené les mêmes :) Merci

    RépondreSupprimer
  12. Quel merveilleux voyage ! Merci pour ces superbes images.
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  13. Merci à vous tous pour vos messages,
    c'est un plaisir pour moi de partager mes émotions devant toutes ces merveilles

    "Même vu et contemplé par des millions d'autres avant nous, le monde, d'une certaine manière, naît à notre regard, dès lors que nous nous émerveillons"

    RépondreSupprimer

Un immense MERCI pour tous les messages laissés...
Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours...
)

Si une fenêtre indésirable s'ouvre fermez-là en cliquant sur la x en haut à droite...ce n'est pas un virus mais blogger qui la met et je ne peux rien faire

Balises pour rédiger un commentaire