Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

dimanche 4 août 2019

Poème:..Pétra ou la symphonie des pierres



La Jordanie, tous les liens :



Madaba, Iraq Al amir





30 commentaires:

  1. Bonsoir Marie,
    Un hommage de toute beauté pour une ville qui t'a touchée au coeur. Tes quatrains sont vraiment écrits avec de la science et beaucoup d'art alors je me suis délectée de chaque vers.
    Bonne nuit et a bientôt

    RépondreSupprimer
  2. une ode à cette cité inimaginable
    Une émotion devant Pétra que tu transcrit parfaitement

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir chère Marie,

    Quel merveilleux voyage en ce site emblématique chargé d'histoire !
    Une magnifique poésie !

    RépondreSupprimer
  4. Je ne sais plus que te dire Marie, tant tes mots sont beaux à lire. Les mots me manquent, sinon à répéter sans cesse les mêmes litanies. Merci

    RépondreSupprimer
  5. Une profonde méditation sur Pétra, la mystérieuse, jouant dans le soleil
    La Symphonie des pierres . Merci Marie, c’est sublime !

    RépondreSupprimer
  6. Un voyage magnifique que tu nous offres Marie. Des mots qui décrivent merveilleusement Petra et donne envie de connaître ce lieu éternel.

    Merci Marie, toujours la découverte de ton talent qui me ravit quand je te lis.

    RépondreSupprimer
  7. Un grand merci Marie pour tes mots merveilleux sur Pétra et tes photos sont magnifiques. La couleur de la pierre est d'une grande beauté.

    RépondreSupprimer
  8. Radieuse enchanteresse que tes mots rendent encore plus belle, mystérieuse aussi.
    Un tout grand merci.

    RépondreSupprimer
  9. Quel bel hommage. Les pierres temoin du passé vibrent de cette émotion que tu sais si bien transmettre.

    RépondreSupprimer
  10. un très beau billet et titre.

    RépondreSupprimer
  11. Merci Marie pour ce beau partage
    Bises

    RépondreSupprimer
  12. Pas besoin d'y aller….Tout est dit !!

    RépondreSupprimer
  13. Pétra sous tes mots redessine sa magie

    RépondreSupprimer
  14. Merci. Je rêve de pouvoir y aller un jour.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  15. Ecris in situ, ou de retour, peu importe, tu es vraiment imprégnée par l'ambiance.

    RépondreSupprimer
  16. a travers tes mots on se laisse à rêver d'y être, de ressentir son histoire. Bon WE à toi. Amitiés. Joëlle

    RépondreSupprimer
  17. Tes mots sont la lumière même.
    Je retrouve avec les tiens l'émotion ressentie à Malte, devant des pierres claires comme celle que ton texte illustre.

    RépondreSupprimer
  18. Pétra , il n'y a pas de mots …
    Il y a les tiens qui ont su me transporter bien au-delà de l'empreinte indélébile du passé .
    Souvenir d'un lieu qui garde en lui sa mémoire .
    Il raconte la vie des hommes .Leurs ambitions démesurée et pathétiquement vaines au regard de la mort qui nous attend tous , mais aussi leur foi , leurs espérances, leur culture . Il reste le seul lien suffisamment solide pour résister au temps et porter jusqu'à nous le témoignage de l'humanité .
    Merci Marie
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  19. Le trésor de tes vers emplit mon coeur d'admiration
    Merci Marie
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
  20. Oh ! Petra la mystérieuse qui raconte si bien son passé, sa mémoire, guidée sous ta plume....
    merci pour ton chemin de mots et d'images.
    Bonne fête à toi Marie.
    Den

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour,
    Toutes les personnes qui vont à Pétra en reviennent enchantées.
    Ton poème est si joli. Tout est bien présenté et fait mon admiration.
    Belle journée à toi. Bises

    PS/ Une de mes tortues se nomme Pétra

    RépondreSupprimer
  22. C'est un merveilleux hommage à la beauté de ces pierres, à ce site enchanteur ! merci Marie.

    RépondreSupprimer
  23. Ton poème est magnifique, il parle si bien des mystères et de la mémoire de ces lieux extraordinaires !
    Bises Marie

    RépondreSupprimer
  24. Très joli article sur ce lieu magique .
    Content de te retrouver
    Bon et doux weekend Marie
    Bisous
    timilo

    RépondreSupprimer
  25. L'on entend souvent dire : "Ah ! si les pierres pouvaient parler ..."
    Mais oui, qu'elles parlent les pierres ; il suffit de les regarder, de les écouter raconter leur histoire comme tu l'as fait toi, Marie. C'est ainsi qu'elles t'ont inspiré ce merveilleux poème sur la belle Pétra dont j'ai beaucoup aimé les mots et la présentation.

    Merci Marie.

    RépondreSupprimer
  26. On ne pouvait rêver une visite guidée plus attrayante. Un grand bravo, Marie, pour tes talents de poétesse, globe-trotteuse et reporter. Merci de nous faire découvrir cette magnifique cité de Petra, qui, si je ne m'abuse, fait partie des 7 nouvelles Merveilles du monde.

    RépondreSupprimer
  27. Terre de mémoires, terre d'histoire, terre mystérieuse.

    Ces pierres t'ont divinement inspirée.....Merci MARIE

    RépondreSupprimer
  28. Les Pierres des plus beaux sites ont vraiment de la chance,
    Chantées par une Oiselle qui sait les écouter,

    Elles nous sont familières
    Elles qui sont si austères

    Saisies d'un œil perçant jusque dans leur essence
    Marie sait les conter et nous les faire aimer.
    Sous sa plume Elles vibrent respirant de nouveau
    Leur souffle nous parvient par delà les tombeaux
    C'est tout l'Art de Marie de nous en faire rêver
    Déserts, ergs et regs, dévoilant leurs secrets.

    Merci,

    RépondreSupprimer
  29. Merci à tous d'avoir bien voulu partager mon admiration et mon émotion devant ces pierres chargées d'histoire et de vie...
    Mais mes quelques mots ne pourront jamais décrire les ressentis devant ces merveilles géologiques et humaines

    " il est rare de pouvoir faire apparaître tant d’images avec ses seuls mots." (JMG Le Clézio)
    Le Voyageur, courbé en avant, serrant dans ses mains son journal caché sous sa robe : Je ne peux plus marcher, je suis fatigué, restons un instant ici. Et son regard brillant démentait ses paroles. Il ne sentait aucune fatigue. Son cœur battit plus fort, ses yeux brûlaient, parce qu'il avait découvert le Trésor. Un rêve [...] jailli comme un visage de pierre. » (J.-M. G. Le Clézio in Pétra. Le Dit des pierres, 1993)

    RépondreSupprimer

Un immense MERCI pour tous les messages laissés...
Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours...
)

Si une fenêtre indésirable s'ouvre fermez-là en cliquant sur la x en haut à droite...ce n'est pas un virus mais blogger qui la met et je ne peux rien faire

Balises pour rédiger un commentaire