Merci

Un immense MERCI pour tous les messages laissés sous mes poèmes...

Ce sont autant de traces d'amitié qui scintillent au fil des jours..
.

lundi 5 décembre 2016

Photos:...Indonésie...De .Makassar à Rantepao


De Makassar à Rantepao
Premiers pas en Sulawésie
300km pour atteindre Rantepao et le pays Toraja

22 septembre 2016

Un clic sur la photo ci-dessous
pour voir le diaporama
sur Google Photos

https://goo.gl/photos/Kh92eV4y1Y9m3PjTA




*****************
Visionneuse avec musique traditionnel
"Music Bamboo"
(éteindre la musique du blog à droite et cliquer à gauche du haut parleur de la visionneuse)


lien direct
 http://www.kizoa.fr/Montage-Video/d81796839kP294256031o2l1/indonésie-sulawésie-1-de-mahassar-à-rantepao

******************************



Entre jungle et rizières, un climat équatorial et une diversité de peuples

Un clic sur les photos pour les agrandir:


On l'appelle la montagne érotique, située aux abords du pays Toraja

********


Port de pêche
Palenro

*******


Un mariage
   Copyrightdepot.com 00048672-2 

 **************

La Sulawésie

Sa position au cœur de l'archipel indonésien et son rôle stratégique
 dans le commerce international des épices
 ont voué depuis longtemps l'île 
aux contacts avec l'étranger.
La population de l'île rappelle par sa diversité les vagues migratoires 
qui l'ont traversée au fil des siècles...

Nous ne connaîtrons de cette île que 300km
avalés un peu trop vite
pour rejoindre 
le pays Toraja...

La route est longue jusqu'à Pare Pare
puis s'enfonce dans les terres et serpente au gré des collines et des vallées de montagnes aux gorges verdoyantes... 
Dans la lumière dorée qui précède les couchers de soleil
on arrive au pays Toraja
le TANA TORAJA

Un pays unique dont nous avons découvert des facettes inoubliables...

(suite prochainement)  

samedi 3 décembre 2016

Brindille poétique:...Sur le sable mouillé...



https://lh3.googleusercontent.com/h-ILhHWhitRp22BwxqfOdFmzlGY8-7CsHDMqL_0KZmgo7leBhdxlzjCmwEJTFJFxwVFh_KvSkDz9IpkaEXcBmDePAEMAZNcGrAKr_zBIjtZzzhVKlQ5Mq-kIMgrAGWRGEQvFbXRW7DfcNKJPoGrYwPL8lYRy_HhFXE86LpWWBGkVPA5extEIQU1WmUTm4v4zGWDxpOgr6RCNrWqZcut8yU9hxzPwKkQ4jUuV2OSJYnWPNhfxHM_5MGL_gUgsAYQTleUSCT9tlqd4hrFs2t-tVjfvwQsTWdY47zAcWKghKTkUrmtSNLmT5PDw9bBWHzAM5Xh9iYZWg6LSbyLR-HsLBK9Z3k_96rhEs42o5vM6jUxlQV_I-ymm1pSzJ3YOOWWg7cvALb3lz18iwww1U4KOhBAcQ_H3OxG5BBNOmM-uB7b9i8VxGQAhHRbBgaicvpWZuatLuzh_hHrqTQBrTj--OvE5Di8W28LDCPaHpKDsq3XDRJYjqmi5V6YTEltQB0yBNxKe1yfxB5N9OdZ6W30HB-FTAXq4_RRqg4mwTbwrDtYgI1wu5yMkZDPZbgn7AQQhFe1JL4IoG8tlp_U6WFogpqy-nqOMHncvvjswOmi8RjUKggIxSQ=w1200-h800-no

un clic sur l'image pour l'agrandir
St Gilles Croix de Vie

mercredi 30 novembre 2016

mardi 29 novembre 2016

lundi 28 novembre 2016

Brindilles poétiques: Les gestes de l'innocence...

Toujours la même petite fille pendant la cérémonie du riz


   Copyrightdepot.com 00048672-2 

La prière s’accommode d’une multiplicité de dieux et n’oublie pas 
notre mère Nature à tous,
 indispensable au bon fonctionnement local de la Culture.
 Pas de prières dignes de ce nom sans éléments végétaux. 
Aussi, le riz est omniprésent : 
non seulement on le vénère à chaque bout de parcelle de rizière,
 par le biais d’un modeste autel érigé en l’honneur de Sri Dewi,
 entre autre déesse du riz, 
mais en plus on fait grand usage des grains de ce même riz 
(toujours non cuit, du beras donc).
 Accolés sur le front et parfois sur d’autres parties du corps
 (comme sur le cou),
 ces grains de riz soudain sacralisés s’appellent « bija » 
et symbolisent le dieu suprême du panthéon balinais : 
Sang Hyang Widhi (ou Sanghyang Widi Wasa).


 Vers la fin de la prière, 
les pemangku (prêtres rattachés aux temples) passent 
devant chaque fidèle
 dans le but de l’asperger  d’eau bénite (tirta), 
puis ce dernier prendra quelques grains de riz humides 
pour les fixer au milieu de son front,
 aussi bien qu’il le peut car les grains ne restent pas toujours bien collés.
 Mais cela évidemment n’est pas grave.